English
 |  expédition  |  équipage  |  bateau  |  traversée  |  contacts   |  livre d'or   |  Q&R   |  Spanish
 

sans boussole
 Accueil   

 "Huis-Clos sous les étoiles", le film de la traversée...
... par Emmanuel et Maximilien BERQUE (58mn) :

MICROMEGAS 2
 Visionnez un extrait



Grand prix du public  
au festival du film d'aventure de la Rochelle,

Ancre d'Or  
du Festival International du Film de Mer, d'Exploration et de l'Environnement à Toulon. A l'unanimité du jury, devant 89 films sélectionnés du monde entier et avec une standing ovation interminable d'un public de 1500 personnes...

Prix Alain Bombard  
au festival de Dijon.

Prix Georges de Caunes  
Vallauris.

Prix Corderie Royale  
en 2010 Paris.

Ocean Festival  
Standing ovation in Ocean Festival in San Francisco.

Partis de Lanzarote le 31 mars sans boussole, sans montre, sans sextant ou GPS, sans loch, sans radio, sans transistor, sans carte, sans livre ni même un guide des étoiles, deux jumeaux landais de 53 ans ont traversé l’Atlantique sur Micromégas 3, la minuscule pirogue à balancier de 300 kg qu’ils ont conçue et construite dans leur grenier. En 27 jours, s’abritant dans leur coffre de 1,5 m_ et sans réchaud, ils n’ont consommé que 49 litres d’eau, 65 boites de sardines, 4kg de lait en poudre, 2kg de sucre et 8kg de gofio, la farine grillée des pêcheurs canariens agrémentée de la chair crue des daurades coryphènes qu’ils péchaient. Le 27 avril et malgré une vingtaine de jours de ciels très nuageux, grâce à leur connaissance du ciel, Emmanuel et Maximilien Berque ont atteint très précisément l’île qu’ils visaient, la Désirade en Guadeloupe, après 6000km de navigation sans instrument, « à la manière des Maoris qui, peut-être, ont ainsi traversé le Pacifique il y a 2000 ans ». Un exploit encore plus impressionnant que celui de Thor Eyerdhal et de son illustre « Kon-Tiki » qui était équipé d’une radio et d’instruments de navigation.

extrait de l'Année PARIS-MATCH 2004

 Commandez le DVD du film (58mn)...
...en envoyant un chèque de 25 euros (port compris)
libellé à l'ordre de Emmanuel et Maximilien BERQUE
à l'adresse suivante :

Emmanuel et Maximilien BERQUE
Place de la Mairie
Saint Julien en Born 40170

Renseignements au 05 58 42 43 81 (vers 11h)...

N'oubliez pas de demander votre dédicace !

 Introduction à « HUIS-CLOS sous les Etoiles »
Film de Emmanuel et Maximilien Berque

Aventuriers totalement atypiques, Emmanuel et Maximilien Berque sont passionnés de photographie et de cinéma depuis leur plus jeune age. Ils suivent tout d'abord un cycle d'études scientifiques, puis Maximilien étudie le cinéma à Paris à l'Ecole Louis Lumière rue de Vaugirard début 70. En 1981, ils ont 31 ans et décident de tourner un film d'aventure.(cf Chapitre 8 Les mutins de la mer, éd Robert Laffont)

Ce ne sera pas une fiction ! Ils préfèrent de loin la force de la réalité.

Comme ils sont surfers depuis toujours, l’aventure se passera en mer.

Pour corser l’originalité et l’intérêt du film, leur synopsis semble simple : il leur faudra filmer une traversée extraordinaire. Un truc unique, un record que personne n’a jamais tenté ni même osé imaginer !

Le décor ? Ce sera l'Atlantique !

L'accessoire ? lls dessineront puis construiront un bateau, en bois vernis pour qu’il soit beau, minuscule pour être plus remarquable.

Ils n’ont pas oublié les Godard, Cassavetes ou autre Andy Warhol : le scénario sera donc un "Happening" et le montage en temps réel.

Un film d’auteur n’a jamais comporté d’étiquette commerciale. Il se passeront donc de tout sponsor et même de producteur pour avoir la liberté de faire un film totalement personnel.

Le tournage commence !

Après avoir longuement étudié l’astronomie et conçu un logiciel incroyable de conception de bateaux, ils établissent un premier record, la traversée de France à Miami sans électronique sur un canot de 4m gréé à l'ancienne, sans balise de détresse, sans radio, sans moteur ni canot de sauvetage, afin de retrouver les sensations des anciens conquistadors. Ils en tirent un montage de 32mn, "Les jumeaux de la mer" diffusé sur Canal + en 95 et écrivent leur premier livre, "Les mutins de la mer" (éd Robert Laffont), qu'ils qualifient de "tribulations picaresques et existentielles de deux anticonformistes à la recherche de la liberté. Ça se lit comme un polar! "

Et le tournage continue…

Grâce à leurs droits d’auteurs, ils dessinent et construisent un nouveau bateau, pirogue à balancier de 300kg, le Micromégas 3, sur lequel ils traversent à nouveau l’océan, mais cette fois sans aucun instrument de navigation, c’est à dire sans boussole, sans montre, sans sextant, sans GPS, sans loch, aucune carte, aucun livre ni radio, pas même de guide des étoiles, pour vérifier leur précision d’atterrissage sur l’île de La Désirade à La Guadeloupe en observant le ciel uniquement à l’œil nu.

Pour les besoins du film, malgré l’inconfort abominable de leur engin précaire et des conditions de vie de type survie, jour et nuit ils filment sans relâche avec leur caméra mini-DV, enregistrent aussi le son sur mini-disque, sans oublier la photographie systématique sur les quatre boîtiers qu’ils ont embarqués…

Après 6000 km de parcours et malgré une vingtaine de jours très nuageux, ils arrivent exactement sur l’île minuscule qu’ils visaient, un exploit absolument unique dans toute l’histoire de la navigation !

Les rushes sont enfin dans la boite ! Ils ont 53 ans maintenant… Ils en assurent le montage, toujours tout seuls, pour ne pas être formatés par une boite de production ni un diffuseur éventuel.


Voilà donc l’histoire de leur film Huis-Clos, un film qui semble faussement simple, mais qui en réalité, a demandé plus de vingt années d’études, de travail et une très haute prise de risques pour sa réalisation.


Il est exceptionnel à plus d’un titre.

Sur le bateau, le tournage lui-même fut une véritable performance, effectuée dans un espace intérieur de 1,5 m cube et une surface de 5 m carrés pendant 27 jours !

Huis-Clos n’est surtout pas un documentaire. C’est le film d’une aventure fabuleuse, mais c’est avant tout un film d’auteur. Un drame qui ouvre sur le thème du souvenir, entre progressivement dans la psychologie de ces deux jumeaux perdus dans la mer et les étoiles sur leur bateau minuscule, psychologie variable comme le ciel et la lumière, pour finir sur le mode du rêve….


On y trouve les fameuses trois unités : le temps, le lieu et l’action.

A la fin du film, comme s’il était à bord, le spectateur scrute l’horizon à la découverte de l’île rêvée, retrouvant un peu les sensations des anciens conquistadors, comme nul film auparavant n’avait pu faire !

Huis-Clos, œuvre créée de toute pièce, a toute la force de la réalité.

Emmanuel et/ou Maximilien BERQUE

sans boussole
 Accueil   
Conception Accord des Mondes